Manifeste pour un optimisme éclairé
Chapitre XI

Vous consultez la version gratuite du Manifeste pour un optimisme éclairé. Pour commander la version papier, conçue avec soin et comportant quelques éléments supplémentaires, cliquez ici.

NAVIGATION PAR CHAPITRES :
1
| 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12

- XI -

Oh, mais il faut de la joie ! L’optimiste lucide sait que l’humour peut apaiser, rafraîchir les idées et dégager des perspectives. L’humour peut faire exploser un vieux concept désuet ; et l’intention se dirige mieux quand le corps se détend. Pas trop mou : détendu. Pas vulgaire : enjoué.

L’optimisme, pour être sage, doit aussi s’accompagner d’humilité. L’éclairé sait qu’il ne fait qu’une part, la sienne, et que même celle-ci relève d’innombrables autres personnes. Le défaitiste, lui, manque justement d’humilité parce qu’il croit savoir ; il croit dur comme fer que son avis (« cela ne sert à rien ») est une vérité.

 

L’optimiste perspicace a appris qu’il lui faut parfois consentir au mystère : il sait qu’il n’a pas toujours les réponses.

 

* * *

 

Il y a deux façons de vieillir : on s’ouvre ou on se referme. L’optimiste choisit la première.

 

Trop souvent, on voit les gens vieillir en s’enferrant, en s’enfermant. Quand on passe sa vie sans jamais s’abreuver à des sources de sagesse cristallines et authentiques, les peurs s’accumulent, les concepts se figent, et notre univers tout entier semble se rétrécir ; quand on ne croit pas à la possibilité d’une sagesse immatérielle vraiment ouverte, le cynisme et la souffrance affective semblent aussi inéluctables que la réduction de notre mobilité physique. Autrement dit : il est facile aujourd’hui de vieillir en se fermant (d’aucuns diraient : en devenant grincheux), alors que la maturité vraie est union et allègement. Certes, il arrive que les projets soient ambitieux, et les défis personnels ou sociaux, de taille. Mais même quand les chances de réussite sont minces, la question est : comment vivre dans l’intervalle ? Et, si les tentatives ne fonctionnaient pas, si tout s’arrêtait, quelle disposition d’esprit m’aiderait à y voir autre chose qu’un échec, et à accueillir plus sereinement cette transition ?

 

L’optimiste éclairé, et quiconque est sur le point de le devenir, se pose également une autre question d’urgence : que voulons-nous transmettre ? Une philosophie de l’apathie, de l’indifférence et de la destruction, ou une force créative ?

À ce propos, voici une autre notion fondamentale que connaît bien l’optimiste lucide : il existe deux sortes de transmissions, la verticale et l’horizontale. L’une est temporelle, l’autre spatiale. En d’autres mots : on ne transmet pas qu’aux enfants, mais aussi, à tous ceux qui nous entourent. Sans arrêt.

POURSUIVRE LA LECTURE (CHAPITRE 12)

NAVIGATION PAR CHAPITRES :

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12

 

Inspirez vos proches

Vous consultez la version gratuite du Manifeste pour un optimisme éclairé de Vincent Thibault. La version papier, vendue à petit prix et conçue avec soin par les éditions Carrefours azur, comprend des éléments graphiques qui enrichissent l’expérience de lecture. En offrant des cadeaux riches de sens à vos amis et collègues, vous contribuez aussi à la vie artistique du Québec en épaulant l’auteur et en encourageant une micro-entreprise au modèle écolo. Pour chaque exemplaire vendu sur le site, la maison d’édition remet un petit montant à l’organisme One Tree Planted. Commandez ici.